Burkina Faso

Mapping of Community-based Climate Change Adaptation Initiatives/Projects in Africa

BURKINA FASO

1. Title

Pilot project for building capacities to adapt to climate variability, extreme climatic events and climate change in urban and peri-urban Ouagadougou, Burkina Faso

2. Name of organisation

Institut d’applications et de vulgarisation en sciences

3. Location of project

Community: Commune urbaine de Ouagadougou
Province: KADIOGO
Country: Burkina Faso

4. Project duration

Project started: (Month/Year): 12 mois
Project finished (if applicable): (Month/year): février 2010

5. Contact information

Name of contact person: Mathieu BADOLO
Name of organisation: Institut d’applications et de vulgarisation en sciences
Detailed address:                        -
Phone: + 226 50 37 83 69/ + 226 70 80 64 52
e-Mail: iavsmail@gamila.com
Website: http://iavs.6mablog.comet http://sadi.webgarden.com

3. Summary of practice

Les objectifs à court terme sont :

  • Promouvoir de nouveaux comportements au niveau des  populations face aux risques d’inondations ;
  • Promouvoir la mise en œuvre par l’autorité municipale de mesures pour faire face aux risques d’inondations et de maladies liées à l’eau dans la ville de Ouagadougou

Les objectifs à long terme sont :

  • Promouvoir la prise en compte des considérations liées aux changements climatiques dans la gouvernance urbaine au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest.

4. Context/Approach description

Au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest, la croissance des villes, notamment des villes capitales, se  réalise dans des conditions de déficits pluriels qui font de ces villes des  espaces de grande vulnérabilité aux chocs climatiques, comme les inondations, les vagues de chaleurs, les vents violents ou les sécheresses,  Ces déficits sont par exemple :

  • le peuplement des zones à risques ;
  • l’insuffisance et l’inadaptation de l’aménagement de l’espace urbain ;
  • l’inexistence de systèmes d’alerte précoce en lien avec la prévention des chocs climatiques ;
  • l’absence de plans de riposte robustes ;
  • des comportements sociaux liés à l’ignorance et au manque d’information ;
  • les modes  ou les matériaux de construction inappropriés ;

Du fait de ces déficits, des événements climatiques d’une intensité  même légèrement au dessus de  la normale ont souvent des conséquences désastreuses multiples dans les villes de l’Afrique de l‘Ouest :

  • détorioration d’infrastructures  économiques ou sociales et détérioration de l’accès aux services sociaux de base ;
  • pertes de capacités endogènes de développement (baisse des recettes fiscales de la municipalité)
  • augmentation de la pauvreté urbaine ;
  • gouvernance  urbaine plus tournée vers l’humanitaire que la planification du développement ;
  • réduction de la performance des politiques urbaines de develop­pement ;
  • augmentation ou modification de  la demande sociale

Au regard des lourdes conséquences des inondations intervenues dans plusieurs villes de l’Afrique de l‘Ouest en 2009,  les changements climatiques, qui vont augmenter la fréquence et l’intensité des événements hydrologiques et météorologiques extrêmes, constituent de toute évidence pour ces agglomérations  des menaces qui pourraient  remettre en cause les acquis et les perspectives en matière de développement économique et social et de réduction de la pauvrété.

Les activités et résultats de notre projet sont de nature à promouvoir des poltiques de tansition vers des villes plus résilientes au climat et à ses changements.

5. Community involvement

La mise en œuvre du projet a repose sur une approche participative:

  • les élus municipaux (participation à un débat public sur la vulnérabilité de la ville de Ouagadougou aux changements climatiques, participation à une enquête sur les options poltiques pour la prévention et la gestion des risques climatiques, participation à un atelier participatif sur l’évaluation et la gestion des rsiques climatiques dans la ville de Ouagadougou. Cet atelier a aboutit un document de travail pour l’élaboration d’un plan d’action pour la ville de Ouagadougou) ;
  • les acteurs de développement (office national de l’eau et de l’assainissement, la direction de la prévention des maladies, le ministère de la décentralisation). Participation à l’atelier d’évaluation et de gestion des risques liés aux changements climatiques.
  • les ONG intervenants dans le domaine de la santé ( participation à un atelier d’information et de formation sur les maladies liées à l’eau dans le contexte urbain).
  • les populations (participation à une enquête sur les perceptions des rsiques climatiques, les besoins d’informations et de renforcement des capacités en lien avec  les risques climatiques).

Il s’agit d’une approche participative qui a recherché de manière systématique l’implication des autorités municipales.

6. Results & Lessons learned

6.1  Results

a) Les principaux résultats atteints  au titre de la production des connaissances et des méthodologies sont :

  • la mis en place, à partir d’une enquête qui a concerné cinq cent personnes et six maires, d’une base de données sur les perceptions, les pratiques, les connaissances et les besoins en lien avec la prévention et la gestion des risques climatiques dans le centre urbain de Ouagadougou. Cette base  devra aider à ce que le contenu des actions futures d’adaptation aux changements climatiques dans le centre urbain de Ouagadougou soit plus en phase avec les attentes et les besoins de la communauté urbaine.
  • Une analyse des tendances passées et récentes du climat de Ouagadougou a été réalisées. Elle montre une tendance à la dégradation du climat avec une augmentation des températures moyennes minimales et maximales  et un déficit pluviométrique persistant depuis environ vingt cinq années. Ce résultats est particulièrement important pour l’autorité municipale pour la planification du développement de la ville.
  • Sur la base d’un modèle perturbatif une enveloppe de scénarios de changements climatiques locaux a été élaborée pour la ville de Ouagadougou. Ces scénarios seront mis à la disposition de la communauté scientifique pour des évaluations quantitatives des impacts des changements climatiques sur les systèmes urbains.
  • Une méthodologie participative pour la prise en compte de
    prises en compte des considérations liées aux changements climatiques a été mise au point et validée. Elle sera utile pour les acteurs de développement pour l’élaboration d’actions de développement résilientes aux changements climatiques.

b) Les résultats atteints au titre du renforcement des capacités  de la ville de Ouagadougou et des acteurs de développement communautaire et  des communautés vulnérables à faire face aux changements climatiques sont :

  • formation  de cadres des structures municipales  de la ville de Ouagadougou, des acteurs du secteur  de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement et du secteur de la santé ( au total une dizaine de cadres)  à l’utilisation des méthodologies de prise en compte des risques climatiques  dans leurs programmes et projets de développement ;
  • information et sensibilisation d’associations de femmes sur la prévention et la gestion des impacts des changements climatiques sur les maladies hydriques et les méthodes à moindre coût d’assainissement de l’eau à ;.

S’agissant de l’information et de la sensibilisation sur les risques climatiques, les principales réalisations sont

L’information et la sensibilisation sur les changements climatiques et leurs implications  est sans doute l’un des axes de succès de l’action pilote.

c) Les supports d’information et de sensibilisation élaborés et diffusés sont :

  • des affiches  de format A2  sur l’action pilote ;
  • une quinzaine de numéros du cahier des changements climatiques et un lexique des changements climatiques ;
  • des documents techniques (rapports thématiques de séminaires) ;
  • le journal Sahel sciences
  • le quotidien national « Sidwaya » a produit un dossier sur  l’action pilote.
  • l’IAVS a participé à environ une dizaine de séminaires d’information et de sensibilisation sur les changements climatiques
  • L’IAVS et son partenaire PROSADED ont participé à plusieurs émissions radio, notamment sur la radio de la municipalité de Ouagadougou (RMO), d’information et de sensibilisation sur  les changements climatiques.

d) Renforcement des capacités des journalistes à participer à l’information et la sensibilisation sur les changements climatiques.

En collaboration avec le PNUD – Burkina et le Conseil national  pour l’environnement et le Développement durable (CONEDD), L’IAVS a mis en œuvre une action de renforcement des capacités des médias de la ville de Ouagadougou à participer à l’information et la sensibilisation sur les changements climatiques. L’activité charnière de cette action a été le séminaire tenu à KAYA (une ville située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou) du 04 au 06 Juin 2009. Cette action de l’IAVS a aboutit à la création d’un réseau aujourd’hui fonctionnel des médias sur les changements climatiques. Un membre dudit réseau à participer à la COP15.

6. 2 Critical Success Factors

What made this project a success /a failure, and why?

Le succès de ce projet repose sur l’engagement de l’IAVS et l’implication de l’autorité municipale.

6.3. Transferability 

Do you think your project has potential for replication, meaning using it in other communities?

Les produits et acquis de l’action pilote qui peuvent être  transférés à d’autres villes au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest sont :

  • la méthodologie d’évaluation participative des impacts et des vulnérabilités liés aux changements climatiques ( ClimProspect) ;
  • la méthodologie participative de prise en compte des considérations liées aux changements climatiques dans la planification urbaine ;
  • la méthodologie de génération de scénarios de changements climatiques locaux ;
  • la stratégie d’information et de sensibilisation sur les implications des changements climatiques en milieu urbain
  • le module de renforcement des capacités pour l’intégration des changements climatiques  dans la planification urbaine